Vers une nouvelle approche thérapeutique des troubles du spectre autistique

Une étude a démontré que l’inactivation d’une partie spécifique du cerveau, le circuit activateur dans la région ventrale du striatum, provoquait des comportements tels que la diminution d’interaction sociale, l’augmentation de comportements répétitifs et de l’anxiété.

Un à deux pourcents de la population souffre de troubles du spectre autistique. Ces troubles sont dus à des composantes génétiques et à des altérations du fonctionnement de circuits neuronaux dans des régions précises du cerveau. Une des régions principales est le striatum. Il est impliqué dans le contrôle moteur, la récompense et l’interaction sociale. ...
account creation

POUR LIRE CET ARTICLE, CRÉEZ VOTRE COMPTE

Et prolongez votre lecture, gratuitement et sans engagement.