Violences faites aux femmes : l’UCLouvain agit, sensibilise et réfléchit

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes de ce 25 novembre, l’UCLouvain (co)organise plusieurs actions afin de conscientiser sa communauté universitaire et la société sur la nécessité d’agir et de construire davantage de solutions pour enrayer ces violences. Cette semaine sensibilisation s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par l’UCLouvain pour renforcer sa lutte contre le harcèlement et les violences sexuelles et genrées. - Mardi 23/11 à 13h - Théâtre Marni (Bruxelles)
L’UCLouvain co-organise, en tant que membre du Comité Femmes & Sciences (ARES), une après-midi thématique  . Après la pièce de théâtre éponyme, une série d’interventions de personnalités politiques et académiques se pencheront sur la question du harcèlement sexuel en milieu universitaire.

Conférence sur la précarité menstruelle Consciente des enjeux liés à l’accès aux protections hygiéniques, l’UCLouvain FUCaM Mons lance une action permettant l’accès aux protections pour toutes les personnes menstruées du campus. Cette action, que l’université souhaite pérenniser, est organisée en partenariat avec l’association Bruzelle, le CPAS de la ville de Mons et le service aux étudiant·es de l’UCLouvain.

#SalePute : ciné-débat-apéro avec les réalisatrices Florence Hainaut et Myriam Leroy - Mercredi 24/11 à 19h30 - Cinéscope (Louvain-la-Neuve)  

L’UCLouvain organise un ciné-débat relatif au cyberharcèlement. Projection du documentaire #SalePute (soutenu par l’UCLouvain), suivie d’une discussion avec les réalisatrices Myriam Leroy et Florence Hainaut, les professeures Leïla Belkhir et Sophie Lucas, la conseillère du recteur à la politique de genre Tania Van Hemelryck, et le kot-à-projet L’Angela. La professeure Sarah Sepulchre animera la rencontre.

  • Action symbolique : mur des violences - Jeudi 25/11 à 12h45 - place Agora (LLN) Le kot-à-projet  L’Angela  (avec le Collectif des femmes, l’Assemblée générale des étudiant·es (AGL) et le Corsci, l’organe officiel de représentation du corps scientifique de l’UCLouvain) organise une action symbolique de sensibilisation (discours, revendications et pistes de solution) : tout doit être mis en place pour lutter contre ces violences.
  • Journée d’étude organisée par le collectif des Femmes : « COVID-19 : Violences genrées. Parole aux acteur.rices de terrain. Réponses des politiques » - Vendredi 26/11 à 13h - Aula Magna (Louvain-la-Neuve)
    Interventions de Tania Van Hemelryck, conseillère du recteur à la politique de genre de l’UCLouvain, Eva Pigeon, coprésidente de l’AGL, et Philippe Hiligsmann, vice-recteur aux affaires étudiantes de l’UCLouvain.

    Par ailleurs, l’UCLouvain intensifie les actions de lutte et a mis en place un cadre institutionnel destiné à libérer et légitimer la parole des victimes :

    Une porte d’entrée unique pour recueillir les plaintes et les témoignages en toute confidentialité ( together@uclouvain.be ) ;

  • Un réseau de personnes de soutien issues de toutes les couches de la communauté universitaire (personnel, professeur·es, étudiant·es, scientifiques), sans lien d’autorité ;
  • Une cellule d’écoute et d’accompagnement spécialisée.

Les objectifs de l’UCLouvain - Accompagner les victimes, rappeler la tolérance zéro à l’égard des agresseurs et créer une culture du respect et du consentement. La cellule mise en place par l’UCLouvain a notamment été renforcée par l’arrivée d’une spécialiste de la prise en charge des victimes et d’une chargée de mission genre. Une formation en ligne d’éducation au consentement et aux différentes formes de harcèlement sera également bientôt disponible pour les étudiant·es et le personnel.
Durant cette semaine de sensibilisation et d’actions,  l’autocollant de sensibilisation « Harcèlement - Agression sexuelle - Le coupable, c’est l’agresseur ! L’UCLouvain te soutient. Une écoute, une aide psychologique, un accompagnement, un dépôt de plainte, en toute confidentialité » sera à nouveau distribué à la sortie des auditoires et dans l’espace public.

Enfin, l’UCLouvain a également conçu un podcast qui libère la parole, « Les Louv·es » , sur les violences sexuelles dans l’enseignement supérieur. Objectifs : donner la parole aux étudiant·es concernées par ces violences ; déconstruire les mécanismes qui sous-tendent ces violences ; susciter l’esprit critique. Les trois premiers épisodes sont déjà disponibles et à écouter ici : https://www.podcastics.com/podcast/les-louves/


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |