L’Amérique du Nord s’érode 10x plus vite depuis l’arrivée des Européens

Au cours du dernier siècle, les activités humaines en Amérique du Nord ont entraîné des mouvements de sédiments équivalents à 3 000 ans de processus naturels d'érosion. Une étude à large échelle, à laquelle a participé Veerle Vanacker, chercheuse UCLouvain , et publiée dans Nature Communications , révèle des résultats précieux pour les programmes de conservation et de restauration des eaux et des sols.
account creation

TO READ THIS ARTICLE, CREATE YOUR ACCOUNT

And extend your reading, free of charge and with no commitment.