Des chercheurs de l’UNamur publient dans la revue « Molecular Cell »

Dans le métabolisme cellulaire, l'ARN messager (ARNm) permet la synthèse des protéines durant une phase qui s'appelle la « traduction ». Une équipe internationale de chercheurs, dont plusieurs de l'UNamur, a découvert un mécanisme qui ralentit la traduction de l'ARN messager. Explications.
account creation

TO READ THIS ARTICLE, CREATE YOUR ACCOUNT

And extend your reading, free of charge and with no commitment.