L’empreinte carbone des états remise en cause par le continuum aquatique Terre-Mer

Dans le cadre d'une analyse détaillée du « continuum aquatique Terre-Mer » ou « land-to-ocean aquatic continuum » (LOAC) une équipe de recherche a mis en évidence que le « continuum aquatique Terre-Mer » transporte des quantités considérables de carbone d'origine anthropique (c.-à-d. provenant principalement de la combustion d'énergie fossile). Ce constat a des implications importantes pour les inventaires de carbone nationaux qui sont réalisés dans le cadre des accords globaux sur l'empreinte carbone de chaque pays.
account creation

TO READ THIS ARTICLE, CREATE YOUR ACCOUNT

And extend your reading, free of charge and with no commitment.