Carine Michiels reçoit le prix Bacq et Alexander de l’European Radiation Research Society (ERRS)

Depuis 1996, l’ERRS décerne chaque année le prix Bacq et Alexander à un chercheur européen exceptionnel pour récompenser les réalisations du lauréat dans le domaine de la recherche sur les rayonnements. Cette année, le prix a été décerné à la Professeure Carine Michiels, de l’Université de Namur.

Carine Michiels est professeure ordinaire au Département de biologie de l’UNamur et directrice de recherche FNRS honoraire. Auteure de plus de 180 articles parus dans des revues internationales, elle dirige une équipe de chercheurs au sein de l’Unité de recherche en biologie cellulaire (URBC).

Des particules pour combattre le cancer

Les travaux de recherche de la chercheuse, en collaboration avec le Professeur Stéphane Lucas et la Professeur Anne-Catherine Heuskin au sein de l’ Institut NARILIS , visent à améliorer les thérapies anti-cancéreuses dont la radiothérapie et plus spécifiquement la protonthérapie. La radiothérapie classique utilise des photons (des particules de lumière) tandis que la protonthérapie utilise des protons (des particules de matière). Ces particules sont plus lourdes et possèdent plus d’énergie, ce qui permet de mieux cibler la tumeur et ainsi, de moins endommager les tissus environnants.

Le prix Bacq et Alexander est remis lors de l’assemblée annuelle de la Société. Cette année, la réunion annuelle avait lieu à Catane, en Sicile, du 21 au 24 septembre. La Professeur Carine Michiels a donné une conférence inspirante intitulée "How cell biology and radiation physics met to boost radiotherapy" qui montre à quel point une recherche interdisciplinaire peut être fructueuse.

Toutes nos félicitations !