En 2002, les manifestations contre l’extrême droite avaient fait reculer Jean-Marie Le Pen au second tour

Outre leurs positions anti-immigration et un discours anti-élite, les partis d'extrême droite ont en commun d'avoir souvent amené leurs opposants à manifester en réaction à leurs succès électoraux. L'Allemagne, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, la Pologne, ou les États-Unis notamment ont connu ce type de mobilisations. Mais atteignent-elles leur objectif de réduire l'influence des partis d'extrême droite - Une analyse de Pierre-Guillaume Méon, Ilan Tojerow et Nicolas Lagios dans The Conversation.
account creation

TO READ THIS ARTICLE, CREATE YOUR ACCOUNT

And extend your reading, free of charge and with no commitment.