Feu vert pour le projet de la nouvelle piscine 50/25 de Louvain-la-Neuve

Feu vert pour le projet de la nouvelle piscine de Louvain-la-Neuve. Le Conseil d’état vient de rejeter le recours introduit en extrême urgence concernant la décision d’attribution du marché public de la construction de cette nouvelle piscine.

Après 40 ans, les deux piscines actuelles du Blocry nécessitaient une rénovation complète. Elles céderont leur place à un nouveau bassin, plus grand et plus écologique d’ici la fin 2024. Celui-ci sera construit dans l’enceinte du centre sportif de Blocry, en bordure du B de Lauzelle.

Le bâtiment sera contigu au centre sportif de Blocry et donc plus proche d’une grande partie de ses utilisateurs, ce qui permettra de favoriser la mobilité douce et une réorganisation de la mobilité dans le quartier. 

Les dimensions de la nouvelle piscine font 50 sur 25 mètres , c’est 66 % de surface de nage supplémentaire par rapport aux piscines actuelles. Le profil de la piscine ainsi que la présence d’un ponton et d’un fond mobile permettront une modularité d’accueil de différents publics. 

Cette nouvelle infrastructure constituera un coup de pouce supplémentaire dans la volonté d’amener le site de Blocry vers une excellence sportive, en complément du Hall d’athlétisme indoor, afin d’accueillir tant le grand public que les sportifs de haut niveau et de permettre à tous de pratiquer du sport dans des infrastructures de qualité. Autre objectif : assurer un enseignement de qualité aux étudiant·es de l’UCLouvain en éducation physique et kiné, dans des infrastructures à la pointe.

Le coût global de cette construction est estimé à 16 millions d’¤ , co-financé par la Région wallonne, la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, la Fédération Wallonie Bruxelles, l’UCLouvain et la Province du Brabant wallon. La gestion de cette piscine sera concédée à l’Asbl de gestion du Complexe sportif de Blocry.

Ce projet est soutenu par le ministre du budget et des infrastructures sportives de la Région wallonne, Jean-Luc Crucke ; la ministre de l’enseignement supérieur et du sport de la FWB, Valérie Glatigny ; et le député provincial, Marc Bastin.

Les travaux devraient débuter au plus tôt en juin 2022 pour se terminer fin 2024 .


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |