IF@ULB : L’étude des mécanismes moléculaires qui régulent l’expression des gènes du VIH dans les cellules myéloïdes

La stratégie de « Shock & Kill » est porteuse d’espoir dans la lutte contre le sida. Dans le cadre d’un projet co-fund Marie Curie, Mathilde Galais étudie plus particulièrement les mécanismes à l’origine de la latence du virus permettant d’identifier des facteurs à cibler pour tester des molécules agissant sur ces différents mécanismes afin de forcer le virus à quitter cet état latent.

Dans les recherches dans la lutte contre le VIH, malgré une multithérapie anti-VIH prolongée et très efficace, des cellules infectées par des virus latents persistent chez les patients et constituent de véritables réservoirs de virus. La stratégie du « Shock & kill » suscite beaucoup d’espoir au sein de la communauté scientifique. ...
account creation

TO READ THIS ARTICLE, CREATE YOUR ACCOUNT

And extend your reading, free of charge and with no commitment.