Le comportement sexuel: ses dessous dévoilés

Le rôle du striatum (région du cerveau essentielle au système de la récompense, à la motricité et aux habitudes) dans la régulation du comportement sexuel a longtemps été débattu. Aujourd’hui, une étude nous permet de mieux comprendre son implication.

Il a été démontré que les phases d’appétit et de consommation du comportement sexuel s’accompagnent d’une importante libération transitoire de dopamine dans les trois régions du striatum, structure nerveuse du cerveau située sous le cortex, et principalement dans le striatum ventral (essentielle au système de la récompense). Toutefois, les techniques utilisées jusqu’ici ne permettaient pas de distinguer le rôle des différentes populations de neurones souvent antagonistes du striatum, empêchant la démonstration de leur rôle causal dans le comportement sexuel.

Des chercheurs en neurosciences, dont Alban De Kerchove d’Exaerde - ULB Neuroscience Institute & Laboratoire de Neurophysiologie, Faculté de Médecine - ont tenté d’élucider la contribution respective de subdivisions de neurones dans le comportement copulatoire de rongeurs mâles. Pour ce faire, ils ont détruit de façon ciblée ces populations neuronales alternativement dans les trois principales régions du striatum.

Les résultats, publiés aujourd’hui dans une étude , démontrent une contribution complexe et différente selon la région du striatum concernée, et la sous-population neuronale touchée. Cette étude permet donc de mieux comprendre l’implication de différentes sous-populations neuronales dans des régions données du striatum, offrant une cible potentielle pour le traitement d’altérations du comportement sexuel et de ses troubles associés (impuissance et dépendance).


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |