Les Recteurs des universités belges unis contre la guerre en Ukraine | Belgian University Rectors united against the war in Ukraine

Les Recteurs francophones et néerlandophones, attristés par la situation, feront tout ce qui est en leur pouvoir pour veiller au maintien de la coopération universitaire malgré la situation The French and Dutch-speaking Rectors, saddened by the situation, will do everything in their power to ensure that university cooperation is maintained despite the situation.

Ce dimanche 27 février 2022, les Recteurs des 11 universités belges ont adopté une motion unanime relative au conflit qui secoue actuellement l’est du Continent européen.

Dans cette déclaration, les Recteurs francophones du Conseil des Recteurs (CRef) et leurs homologues néerlandophones du Conseil interuniversitaire flamand (VLIR) :

  • Se disent profondément attristés par le début de la guerre en Ukraine, qui entraîne des pertes de vies civiles, des souffrances humaines et des destructions matérielles.
  • Entreprendront au mieux de leurs possibilités toutes les actions nécessaires pour soutenir les chercheurs et étudiants ukrainiens qui sont empêchés de rentrer chez eux après un séjour dans une université belge.
  • Appellent tous les gouvernements concernés à faire en sorte que la coopération universitaire puisse se poursuivre autant que possible, car elle permet la libre circulation des idées même aux heures les plus sombres des conflits armés.
  • Saluent les membres de la communauté universitaire de la Fédération de Russie, tant le personnel que les étudiants, qui s’élèvent contre la guerre et qui continuent à défendre la liberté académique.

On Sunday, February 27, 2022, the Rectors of the 11 Belgian universities adopted a unanimous motion relating to the conflict which is currently shaking the east of the European continent.

In their statement, the Flemish Interuniversity Council (VLIR) and the Conseil des Recteurs (CRef) declare that they:

  • Are deeply saddened by the start of war in Ukraine, which entails loss of civilian lives, human suffering and material destruction.
  • Will undertake to the best of their abilities all necessary actions to support Ukrainian researchers and students who are blocked from returning home after a stay at a Belgian university.
  • Call all the involved Governments to make sure academic cooperation can continue as much as possible, as it enables free flow of thoughts, even during the darkest hours of armed conflict.
  • Praise the members of the academic community in the Russian Federation, staff and students alike, who speak out against war and who continue to advocate academic freedom.



Advert