Nouvelles bourses ERC à l’ULB

Trois chercheurs de l’ULB décrochent une prestigieuse bourse du Conseil européen de la recherche : Axelle Calcus - Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation, Mitia Duerinckx - Faculté des Sciences et Amandine Van Rinsveld - Faculté de Médecine.

S’orienter dans la cour de récréation, comprendre les explications de l’enseignante malgré le bavardage des voisins, lire sur les lèvres pour mieux comprendre dans le bruit: autant d’habiletés auditives complexes, mais essentielles pour naviguer à l’école. Chez les enfants normo-entendants, le système auditif est mature à partir de 6 mois. Cependant, les habiletés auditives complexes restent immatures jusqu’à l’adolescence.

Axelle Calcus, Centre de recherche en cognition et neurosciences (CRCN) - Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation et et ULB Neuroscience Institute, UNI vient de décrocher un Starting Grant du Conseil européen de la recherche pour explorer cette période. Le début de la puberté à l’adolescence déclenche une cascade de changements hormonaux, qui supportent la plasticité neurale (et vice-versa). L’hypothèse principale de son projet intitulé SensationaHL est que l’adolescence pourrait présenter une deuxième période sensible pour les habiletés auditives complexes. Au même titre que la puberté est graduelle, les périodes sensibles s’étalent sur plusieurs années. Dans son projet, Axelle Calcus va utiliser une approche multidisciplinaire pour mieux comprendre le développement tardif des habiletés auditives complexes, avec un impact possible sur la santé publique ou sur l’enseignement des langues, notamment.

Chercheur au service Analyse et Équations aux dérivées partielles, en Faculté des Sciences, Mitia Duerinckx explore une toute autre question : il s’intéresse du point de vue mathématique au rôle du désordre microscopique dans des systèmes physiques complexes, et aux effets fondamentaux qui s’en suivent parfois à l’échelle macroscopique. Ses recherches s’inscrivent dans la tradition du 6e problème de Hilbert, soit la déduction rigoureuse de théories physiques effectives décrivant ces effets émergents, en partant de descriptions microscopiques fondamentales. Ces questions sont liées à de nombreux problèmes ouverts majeurs en physique mathématique, notamment en lien avec l’émergence de l’irréversibilité, et leur compréhension présente un intérêt fondamental qui sera l’objectif du projet PASTIS, soutenu par le Conseil européen de la recherche. Mitias Duerinckx a reçu un ERC Starting Grant pour mener ce projet à la croisée des chemins entre l’analyse d’équations aux dérivées partielles et les probabilités.

Amandine Van Rinsveld, Laboratoire de Neuroanatomie et Neuroimagerie translationnelles, Faculté de Médecine et ULB Neuroscience Institute, UNI décroche elle aussi un ERC Starting Grant. Intitulé Mathwaves, son projet vise à étudier les dynamiques d’apprentissage mathématique précoce des mathématiques dans le cerveau en développement.